Par amour pour Bruxelles

tangworld

Ce mardi 22 mars, on nous a enlevé des vies. Des navetteurs et voyageurs, des amis et proches, des frères et soeurs font maintenant la pluie et le beau temps, là haut. On nous a frappé en plein coeur en ciblant deux des plus fabuleuses infrastructures de transport que l’Homme ait inventé.

L’aéroport et ses petits et gros oiseaux nous emmènent partout. C’est l’endroit où l’humanité entière se croise. C’est un outil formidable pour nos relations internationales diplomatiques, économiques, culturelles. C’est là où nos vacances commencent. C’est le lieu des au revoir, des retrouvailles, des rires et des larmes.

Le métro, une ville dans la ville. Une vie souterraine qui ne s’arrête que quelques heures par nuit. C’est la liberté, les déplacements faciles et rapides du nord au sud et d’est en ouest, toute la ville s’y croise. C’est là que commencent et se finissent les sorties entre amis. Là que des regards se…

View original post 158 mots de plus

This entry was posted in Ciencia y ciudadanía by Andrea Naranjo Leclercq. Bookmark the permalink.

About Andrea Naranjo Leclercq

Peruvian anthropologist stuck in Brussels/Exploring the boundaries between media communication tools,technology & culture/Member of cognitariat/ Geek & Freak / Flashdance life- Anthropologue et journaliste qui explore les frontières entre les outils de communication, la technologie et la culture /En peu Geek, un peu freak/ Membre du cognitariat / Flashdance life

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s